yaoundeinfo

Lutte contre l’insalubrité: Le Maire de la ville remet 35000 nouveaux sacs poubelle aux chefs traditionnels de Yaoundé

Luc MESSI ATANGANA, a remis 35 000 sacs poubelle aux associations des chefs traditionnels des 7 arrondissements du département du Mfoundi le 16 septembre 2022 à l’esplanade de l’Hôtel de ville. A travers ce geste symbolique, posé à la veille de la journée mondiale du nettoyage, le Maire de la ville s’engage à lutter contre la pollution dans la ville pour le bien-être des populations. Par ailleurs à la Communauté urbaine, des explications sont données sur le bien-fondé de la croisade contre le désordre urbain et l’incivisme lancée par le Maire de la ville, notamment les démolitions et travaux actuellement en cours à l’avenue Kennedy. Lire en détails.

La remise de ces sacs poubelle aux chefs traditionnels constitue une action parmi tant d’autres menées en faveur de la lutte contre l’insalubrité dans la capitale. Il s’agit là de la réponse du maire de la ville à une doléance formulée par les chefs traditionnels au cours de la réunion de concertation et de sensibilisation organisée sous sa férule le 20 avril 2022 au Cercle municipal. A cette occasion, le maire avait remis un tricycle, une trousse de pièces de rechange, une dotation en carburant d’une valeur de 300 000 FCFA et 5000 sacs poubelle à chacune des sept associations des chefs traditionnels du Mfoundi. Ce qui fait au total 70 000 sacs poubelle remis par le maire de la ville aux associations des chefs traditionnels.

« Les ordures ménagères sont produites par chaque ménage, et celui-ci a l’obligation de gérer ses ordures dès leur production jusqu’à l’endroit où elles doivent être déposées. En ville, ces endroits sont soit les points de ramassage par les camions, soit alors les bacs à ordures. Les gens ne doivent sortir avec leurs poubelles qu’aux heures de passage des camions de ramassage », fait observer le premier magistrat de la capitale.

En gratifiant les associations de chefs traditionnels de tricycles et de sacs poubelle, la Communauté urbaine Yaoundé entend faciliter la pré-collecte des ordures ménagères dans les quartiers difficilement accessibles aux camions d’Hysacam. Dans cette optique, le maire de Yaoundé de la ville exhorte les autorités traditionnelles à multiplier les actions de sensibilisation des populations sur l’importance de l’utilisation de ces emballages et sur leur responsabilité dans la gestion des ordures ménagères. « Nous sommes très ravis et satisfaits de la réaction du maire de la ville qui nous donne l’occasion de participer à la lutte acharnée qu’il mène contre le désordre urbain et l’insalubrité dans la ville de Yaoundé. Je crois que ces sacs vont au moins aider les populations disciplinées afin que la collecte des ordures se passe bien. Il est question, au-delà des chefs traditionnels, que les populations elles-mêmes qui sont productrices de ces ordures, sachent comment bien les gérer. Car au-delà de leur hygiène il en va aussi de leur santé», note Sa majesté Firmin Jean Benoît ETUNDI ATANGANA, trésorier régional des chefs traditionnels du Centre. La modernisation de la cité capitale est donc en marche. Le Maire de la ville a lancé une croisade contre le désordre urbain et l’incivisme qui semble manifestement encré dans les habitudes des populations de la capitale. Pourtant il faut que ça cesse. Yaoundé doit être une ville belle, propre où il fait bon vivre. Luc Messi Atangana en a fait d’ailleurs l’une des priorités de son action depuis son arrivée à la tête de la ville le 5 mars 2020, en remplacement de Gilbert Tsimi Evouna, Délégué du gouvernement auprès de la communauté Urbaine de Yaoundé.

Il est question pour le nouveau patron de la ville de Yaoundé de tordre le cou à l’insalubrité et tout type de désordre urbain. La remise des sacs poubelles aux associations des chefs traditionnels des 7 arrondissements du département du Mfoundi le 16 septembre 2022 à l’esplanade de l’Hôtel de ville a été accueillie avec satisfaction par les populations qui devront en faire bon usages. Il faut souligner que les eaux usées, et toutes les saletés que produisons les populations dans leurs ménages détruisent l’atmosphère Les Chefs traditionnels de la ville de Yaoundé sont donc engagés auprès du Maire de la ville pour une capitale propre pour tous. Lors de la remise de ces sacs poubelles, comme un seul homme ils se sont dits prêts et disposés  à accompagner absolument le maire pour ce faire et ont sollicité l’apport des médias pour la sensibilisation et l’éducation des masses pour le meilleur traitement des ordres ménagères.

Au Rwanda par exemple, on ne retrouve pas de poubelles dans les rues. Yaoundé peut donc s’inspirer du modèle de Kigali en  penser à éliminer les bacs à ordures tout simplement parce que la rue ne saurait être un dépotoir. Chaque ménage pourrait donc déverser ses ordures dans les camions qui assureront des ramassages à des heures bien définies  et selon un programme bien établi.

D’autres actions salutaires

Au cours de l’échange avec la presse à l’issue de la remise des 35000 sacs poubelles, le Conseiller Technique N°1 Arnaud Philippe Ndzana et Madame Mbang Marie Solange épouse Efon, Directeur de l’Urbanisme de l’architecture et du Cadre de vie,  à la Communauté urbaine de Yaoundé,  ont édifié les hommes et femmes des médias sur la croisade contre le désordre urbain et l’incivisme lancée par le Maire de la ville.

Pour ce qui est par exemple des travaux actuellement en cours à l’avenue Kennedy à Yaoundé, Philippe Arnaud Ndzana a expliqué que cette avenue est fermée à cause d’un « projet de mise en place d’outils de lutte contre la pollution. On a donc supprimé la circulation sur une des voies. Par ailleurs la communauté urbaine a un plan de circulation » dit-il. Il s’agit notamment des sens interdits qui ont pour but de faciliter la circulation. Cette avenue va donc être  à sens unique de l’institut français jusqu’au carrefour intendance. D’autres projets sont en cours sur cette avenue qui est faite pour la circulation piétonne et automobile.

Pour le Directeur de l’Urbanisme de l’architecture et du Cadre de vie, Il n’y a pas de place pour les vendeurs à l’avenue Kennedy. les commerçants sont invités à s’installer dans des marchés comme Ongola où le Maire de la ville leur a aménagé des espaces adéquats pour leur commerce.  Surtout que « les loyers pratiqués par la Maire de la ville de Yaoundé sont même en deçà de ce qui est fixé dans la loi » indique Madame Mbang Marie Solange épouse Efon qui rappelle aux  commerçants de regagner les boutiques qui leur ont été attribuées.

Concernant les démolitions, il faut dire que le Maire de la ville a commencé par la sensibilisation. Le Maire a ainsi organisé des marches de sensibilisation des occupants illégaux des voies publiques a expliqué Madame le Directeur de l’Urbanisme de l’architecture et du Cadre de vie. « Si nous arrivons aux démolitions c’est parce que effectivement après les sensibilisations les concernés devaient libérer les emprises…Il faut le dire, ces démolitions se font normalement sans préavis selon la loi de 2004 régissant l’urbanisme au Cameroun» rappelle  le Directeur de l’Urbanisme de l’architecture et du Cadre de vie à la Communauté Urbaine de Yaoundé. A noter également que les ouvrages démolis sont généralement en matériau provisoire d’une part et d’autres sont construits sur des emprises électriques etc. Contrairement à une certaine opinion, ces démolitions n’ont pas pour but de nuire, mais d’assainir pour assurer un bien-être aux populations de Yaoundé et donner un beau visage à la capitale.

Ericien Pascal Nguiamba Bibiang/ Yaoundeinfo.com

Contacter notre Rédaction +237 699.84.39.76.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A Lire aussi

Derniers articles

FAITES VOS ANNONCES ET PUBLI-REPORTAGES DANS LE JOURNAL AMBITIONS CONTACT 00237 699843976