yaoundeinfo

Cameroun: Dr Clément Petsoko, un grand entrepreneur que certains ennemis du progrès ont voulu détruire

Comme le Président Gabonais, Ali Bongo Ondimba dont il partage une même vision pour l’Afrique, le Dr Clément Petsoko longtemps victime de fausses accusations et campagnes de diabolisation dans son pays, pense que l’Afrique doit accélérer sa transformation structurelle en dopant le potentiel de sa jeunesse, en investissant dans la science, les technologies et l’innovation, en accélérant le rythme de l’intégration économique, en passant à une économie verte, et en soutenant les entreprises du secteur privé. Zoom.
Promoteur de la célèbre méthode minceur 3z/H, Représentant résident du State Consulting Group ,un Cabinet d’investigations, de Sondages d’opinions et d’analyses Politique,Promoteur Hôtelier ,Chef de fil et pourfendeur de la médecine holistique en Afrique après son Doctorat en Médecine obtenu à l ‘Université des sciences et technologies NDGESCI-NCASUSA à L’EST de la CALIFORNIE AUX USA, Sa Majesté Dr Clément PETSOKO est par ailleurs Président du cercle des AMIS Dynamiques pour la coopération et le partenariat entre les peuples d’Afrique et de CHINE et promoteur du Centre International du Bien Etre (CIBE ) et de la CIMEH (CLINIQUE Internationale de médecine holistique)… Dynamique, bourré d’idées novatrices dans le monde de la science et des affaires, Sa majesté Dr Clément Petsoko, malgré les coups bas et autres goulots d’étranglement qui ont toujours tenté de freiner son élan, est resté un homme fort au service des causes nobles. Un homme digne d’estime de respect et de considération. Évocation.
Le Centre International du Bien-être(CIBE),l’un des  top cinq des meilleurs centres d’esthétique de la sous-région Afrique Centrale basé à Messamendongo à Yaoundé dont il est le promoteur, fait partie des réalisations du Dr Clément Petsoko qui a subi d’octobre 2008 à janvier 2010, une  vaste campagne de diabolisation médiatique, appuyée par une plainte. Il était alors accusé, par son épouse, de viol sur ses deux filles et son garçon. Il va passer huit jours à la Délégation provinciale de la Police Judiciaire du Centre, à Yaoundé. L’affaire fait grand bruit et la presse s’en empare. La justice ordonne une contre expertise. Les résultats sont à la défaveur de l’accusation. L’accusé est donc relâché. Pour le médecin, l’attitude de sa conjointe s’explique par le fait qu’il avait pris une seconde épouse avec qui il avait des enfants. Ce qui ne convenait pas à sa femme « qui a plutôt été élevé dans des valeurs occidentales où la femme doit être seule avec son mari ». C’était le début d’une grande brouille du couple. Le médecin dit d’ailleurs en avoir beaucoup souffert. Mais il pense surtout que « chaque moment de la vie est une opportunité à saisir ». Pour lui, « il y a des choses dont on pense qu’elles sont négatives sur le coup. Mais avec le recul et lorsqu’on compte avec le temps, on se rend compte que c’était plutôt quelque chose de positif ». Cette expérience l’a « rendu très riche en relation ».Il a meme lancé  l’Institut Virtuel des sciences du développement personnel en janvier 2010, pour sortir les jeunes africains du carcan fataliste « qui fait croire que, pour réussir, il faut passer par un lobby, une secte ou un parrainage ».
Le 02 novembre 2018,une prétendue affaire de dame Thierry Kuate née Simo Nudjummo Tatiana contre Sa majesté Dr Clément Petsoko éclate ! L’épouse du « journaliste » et communicateur de la méthode est Aide-Esthéticienne au Centre International du Bien-être(CIBE).La jeune dame,dans la journée du 07 mars 2019, suite à une réprimande à elle faite par son employeur pour mauvaise utilisation d’un robot pour soins et lifting facial de dernière génération, dont le coût à l’achat est de 4.600.000 FCFA, décide unilatéralement de démissionner de son service. Mais avant de quitter l’entreprise, l’épouse du « journaliste » y a perpétré des actes de vandalisme qui ont écornés l’image de marque du CIBE. Selon ses collègues de service, « ce jour-là, non seulement elle a couvert d’injures le promoteur du CIBE, mais bien plus, s’en est prise physiquement à sa collègue, madame Abolo Eliette, responsable du CIBE de Yaoundé… ».La sus-requise est même allée, selon une sommation de restituer avant poursuites judiciaires dressée le 08 mars 2018 par maitre Onah Mbourou Dieudonné, huissier de justice à Yaoundé : « jusque dans les caisses de l’entreprise pour se servir et n’eut été l’intervention de sa collègue, dame Eliette Abolo, lesdites caisses auraient été vidées ».Mais, l’épouse du « journaliste » réussira à emporter une tablette (téléphone) de marque Samsung, couleur blanche ; appartenant au promoteur du CIBE où les employés soutiennent que  « toutes les démarches amicales entreprises par le promoteur pour entrer en possession de son téléphone et les 350 000 Fcfa soutirés des caisses de dame Eliette Abolo sont restées vaines ». A en croire Roméo, un mécanicien, voisin du CIBE qui a suivi la scène à distance : «quelques temps après le scandale créé par dame Kuate  chez le voisin, elle a fait appel à son époux qui est aussitôt arrivé accompagné de deux gros bras et un gendarme. A leur arrivée, le journaliste a commencé à gronder, menaçant de tout saccager au CIBE.L’un de ses gros bras a même giflé une employée du CIBE. Heureusement que le gendarme qui les accompagnait a vite calmé la situation. La scène se passait en l’absence du grand patron .Le mari de la dame a déclaré devant tout le monde que cette affaire ne va pas s’arrêter là. Qu’il est journaliste et de ce fait, il a tous les médias sous son contrôle, il va organiser des campagnes médiatiques pour détruire le CIBE et son promoteur ». Pour sa part, le promoteur du CIBE  qui avait engagé des poursuites judiciaires contre dame Kuate née Simo Nudjummo Tatiana pour vol et  destruction, a choisi la voie de paix…il a laissé tomber l’affaire.
Madame Jeanne Awa voisine du Docteur Clément Petsoko, Enseignante et Promotrice d’un centre de formation  indique que le Docteur Clément Petsoko est « Un garçon exemplaire et ouvert à tous les habitants du coin. Tout le monde le trouve serviable et depuis son installation dans ce quartier, il n’a jamais contrarié ses voisins. Le Docteur a vécu ici au quartier Messamendongo avec sa femme et ses enfants dans l’harmonie. Chaque fin d’année en période de fête tout le monde allait se réjouir dans son domicile. » Quant à l’histoire du viol des enfants l’enseignante réagit promptement : « Je ne peux pas penser qu’un homme comme Petsoko ait violé ses propres enfants. Dans ce quartier jusqu’à présent personne ne croit qu’il y a eu viol. C’est inimaginable ce dont on accuse ce pauvre garçon. Pour moi le Docteur Petsoko est  victime d’un complot. Il ne s’est jamais intéressé à de telles pratiques que ce soit à l’endroit de ses enfants que des nôtres. On dit que sa femme a monté ce coup par ce qu’elle voulait se venger après la rupture ».Dominique Etienne Ebi, secrétaire à la chefferie du quartier et voisin du Docteur Petsoko donne sa version : « J’ai toujours trouvé le Docteur Petsoko sociable. Ce garçon a même milité dans une association à mes côtés. Clément Petsoko n’est pas différent des hommes qui ont compris qu’il faut travailler pour gagner sa vie. Il est tout le temps en train de travailler. Il va au sport et boit le vin de palme avec nous. Je ne vois rien de spécial dans sa façon de vivre. Nous n’avons décelé des signes d’appartenance aux cercles sataniques. Nul ne peut apporter la preuve que le Docteur Petsoko est en relation avec les forces du mal ».
Martial Simo, l’ancien chauffeur du Docteur Clément Petsoko, s’est aussi confié au journal Le Soir : « Jusqu’à ce jour je ne pense pas que cette affaire de viol est fondée ».L’ancien chauffeur de Christelle, l’épouse de Clément Petsoko, indique que le Docteur est « un homme juste qui aime amplement ses enfants et ne peut se permettre une telle atrocité. Pendant ses ennuis judiciaires j’étais à ses côtés malgré ce qui se disait. Et si j’avais cru un instant que ce c’était vrai ce qu’on racontait, je l’aurai immédiatement abandonné au milieu de ce problème ».Et l’ancien chauffeur du couple de conclure : « Je ne crois pas que le Docteur Clément Petsoko ait abusé de ses enfants. Pour moi cette histoire est un tissu de mensonge».
Des témoignages édifiants qui permettent aujourd’hui à l’opinion nationale et internationale de comprendre les véritables mobiles et motivations des accusations portées contre un homme qui s’est toujours consacré à son travail pour mieux encadrer sa famille.
Après avoir traversé les moments sombres de son histoires, l’actuel Directeur Executif de “State Consulting Group” ;auteur de l’ouvrage Ali Bongo Ondimba: « un Sésame pour la nouvelle l’Afrique ? »  paru en 2014  pense aujourd’hui que la paix ne peut jamais être considérée comme un acquis. Elle constitue un processus continu, un objectif à long terme qui requiert une vigilance et un travail constants, ainsi que la participation active de tous les individus. Il s’agit de choix à faire, de décisions quotidiennes que l’on prend pour amorcer un dialogue sincère avec d’autres personnes et d’autres communautés, que ce soit dans le monde réel ou virtuel. Sa Majesté  Dr Petsoko Nossi Powo Clément croit que la vie est un voyage de découverte, qui nécessite d’être évalué et mis à jour régulièrement en tenant compte des nouvelles réalités sur le terrain ainsi que du moment et du contexte. Il n’est donc pas surprenant que le concept de paix défie toute tentative de définition commune, en dépit de son attrait universel. Plusieurs observateurs sont unanimes sur le fait que Sa Majesté,Dr Clement Petsoko est  un homme de paix, de consensus  et de développement.Le camerounais  partage avec le Président Gabonais, une même vision de l’Afrique. Comme Ali Bongo Ondimba, Clément Petsoko pense que ”l’Afrique doit accélérer sa transformation structurelle en dopant le potentiel de sa jeunesse, en investissant dans la science, les technologies et l’innovation, en accélérant le rythme de l’intégration économique, en passant à une économie verte, et en soutenant les entreprises du secteur privé ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A Lire aussi

Derniers articles

FAITES VOS ANNONCES ET PUBLI-REPORTAGES DANS LE JOURNAL AMBITIONS CONTACT 00237 699843976